détérance 1, 2

Du latin deterrere (« détourner en effrayant, éloigner, dissuader, empêcher de »), formé du préfixe de- et de terrere (« terroriser, effrayer, épouvanter », « faire fuir en effrayant, chasser par la crainte »).
Sculptures en satin noir, points de couture courbes.
piqué, épingles, fil, support polystyrène et métal
1:200/140/160 cm
2:120/230/170 cm

Dans ses réalisations/transgressions, le corps et le visage apparaissent comme
des formes anatomiques vouées à la défiguration, et à l’hybridation. Les diverses
pièces, photographies, et objets présentés, à la fois mystérieux et familiers,
possèdent une dimension auto biographique qui accentue un sentiment d’inquiétude,
ce que Freud appelle: l’Unheimlichkeit...Ils interrogent le « moi », l’autre et au-delà.
Ils engendrent ainsi des fictions souterraines, et des images mentales fantasmagoriques
dérivant dans une sorte d’entre-deux...(…)

détérance 1
: détérance 1


 

détail
: détail

détérance 2
: détérance 2