Paresse

Dans le cadre de la manifestation "L'Art Renouvelle le Lycée, le Collège, la Ville et l'Université" sur le thème "De l'Orgueil à la Gourmandise...

Cette exposition personnelle s'est réalisée à l'issue d'une intervention de trois mois au collège Le Ruissatel à Marseille.
L'exposition s'articule autour de l'évocation d'une chambre onirique, où les objet du quotidien prennent d'autres aspects.
Tapis brodé en lévitation, couverture ouatée imprimées de dessins, crâne sur table basse, lit capitonné.

Pour ce projet l'idée fut de réaliser des dessins éphémères sur la vitrine et sur la cloison centrale de la galerie du collège. Une Installation où se répondent dessins, sculptures et photographies.

La sculpture Lit glouton, où une forme hybride semble émerger est séparée par une cloison imprimée d'images nocturnes (collage/mur).
On retrouve ses mêmes motifs dans la série Chroniques dessinées et les dessins agrandis sur la vitrine (gouache blanche).
Une résille de fils blancs forme un écran tout autour de l'espace.

Derrière la cloison centrale la sculpture L'infinie chambre: dans une petite boite noire juchée sur un guéridon, de petits lits en bois dorés se projètent à l'infini sur les parois de miroirs.

Février-juin 2016
crédit photo©R.Hébréard